Institut Virtuel
de
Cryptozoologie
 
Actualité cryptozoologique (7)

 

Néanderthalien : une espèce distincte

    Une étude de l'ADN des ossements du Néanderthalien de la vallée de Neander (le premier que l'on ait trouvé, et qui a donné son nom à ce groupe d'hominidés) vient d'être publiée par la revue de biologie Cell. Les différences avec l'ADN de l'homme moderne (Homo sapiens) sont telles qu'elles justifient de considérer l'homme de Néanderthal comme une espèce distincte (Homo neanderthalensis). Conséquences : les théories faisant de l'homme de Néanderthal notre ancêtre (en dépit des éléments démontrant l'aburdité de cette thèse) sont désormais indéfendables ; de même, la tendance de ces 40 dernières années à vouloir "humaniser" à l'excès les reconstitutions de l'homme de Néanderthal, sous prétexte qu'il appartenait à notre espèce, devrait être remise en question.

    Les cryptozoologues qui, comme Bernard Heuvelmans, ont toujours soupçonné l'homme de Néanderthal d'être une espèce différente de la nôtre, notamment au regard des rapports sur les Hommes Sauvages, accueilleront cette analyse biochimique comme une nouvelle preuve en faveur de leurs thèses.

 

Pour en savoir plus

KRINGS, Matthias, Anne STONE, Ralf W. SCHMITZ, Heike Krainitzki, Mark STONEKING, and Svante PÄÄBO
1997 Neandertal DNA sequences and the origin of modern humans. Cell, 90 : 19-30 (July 11).

 

 

 

écrivez-nous !

 

 Retour à la page d'accueil

 Retour à la page "Actualité cryptozoologique"