Institut Virtuel
de
Cryptozoologie
 

 

Actualité cryptozoologique (98)

  

Survivance tardive d'Homotherium (mai 2003)

 

    En 1970, le zoologue tchèque Vratislav Mazak, dans un article pour la revue de mammalogie allemande Zeitschrift für Säugetierkunde, étudiait une curieuse figurine de pierre d'une quinzaine de centimètres de long, découverte en 1896 dans la grotte d'Isturitz (Pyrénées Atlantiques, France). D'époque aurignacienne (environ 20 000 à 25 000 ans), cet objet représente un félin ressemblant grossièrement à une lionne, mais avec de notables différences, spécialement la forme de la gueule, au mufle carré, et l'extrême brièveté de la queue (figure 1).


Figure 1 : figurine d'Isturitz (d'après Mazak 1970)

    Mazak, frappé par la ressemblance de cette figurine avec l'aspect probable du félin à dents en sabre Homotherium latidens, n'hésita pas à avancer l'hypothèse de la survivance tardive de cet animal, dont les fossiles les plus récents en Europe remontaient à plusieurs centaines de milliers d'années (Mazak 1970).

    Un vétérinaire, Michel Rousseau, avait ensuite défendu cette hypothèse, dans le magazine Archéologia, et plus longuement dans la revue Mammalia, publiée par le Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris. Il commentait notamment diverses représentations paléolithiques de félins du même style que la figurine d'Isturitz (Rousseau 1971a, 1971b).

    Dans le Journal of Vertebrate Paleontology de mars 2003, Jelle W. Reumer et ses collègues apportent un élément nouveau qui donne désormais encore plus de vraisemblance à cette hypothèse très téméraire à l'époque (Reumer et al. 2003). En mars 2000, en effet, un chalutier anglais a remonté des profondeurs de la Mer du Nord un morceau de mandibule d'Homotherium latidens, qui vient de faire l'objet d'une analyse au carbone 14. Cet ossement date de 28 000 ans seulement, il est donc quasiment contemporain de la figurine d'Isturitz !

    Cette datation apporte en outre un nouveau crédit à l'hypothèse, encore plus audacieuse, de la survivance actuelle de félins à dents en sabre sur le continent africain, comme l'a avancée Bernard Heuvelmans dans son ouvrage Les derniers dragons d'Afrique en 1978.

 

Pour en savoir plus :

HEUVELMANS, Bernard
1978 Les derniers dragons d'Afrique. Paris, Plon

MAZAK, Vratislav
1970 On a supposed prehistoric representation of the pleistocene scimitar cat, Homotherium Fabrini, 1890 (Mammalia ; Machairodontidae). Zeitschrift für Säugetierkunde, 35 [n° 6] : 359-362.

REUMER, Jelle W., Lorenzo ROOK, Klaas Van den BORG, Klaas POST, Dick MOL, and John de VOS
2003 Late pleistocene survival of the saber-toothed cat Homotherium in Northwestern Europe. Journal of Vertebrate Paleontology,
23 [n° 1] : 260-262 (March).

ROUSSEAU, Michel
1971a Un félin à canine-poignard dans l'art paléolithique ? Archéologia, n° 40 : 81-82 (mai-juin).
1971b Un machairodonte dans l'art aurignacien ? Mammalia, 35 [n° 4] : 648-657 (décembre).

 

écrivez-nous !

 

Retour à la page d'accueil