Institut Virtuel
de
Cryptozoologie
 

 

Actualité cryptozoologique (127)

  

Le serpent-de-mer de Egede : une baleine en érection ? (avril 2005)

    Le magazine scientifique britannique Archives of Natural History d'avril 2005 publie un article de Charles Paxton, Erik Knatterud et S. L. Hedley sur le "serpent-de-mer" de Egede de 1734 (figure 1), qui éclaire d'un jour nouveau ce "classique" de la littérature cryptozoologique.


Figure 1 : le serpent-de-mer de Egede de 1734

 

    Certains auteurs ont voulu y voir un très improbable calmar géant Architeuthis, alors que Oudemans (1892) le considérait comme un exemple de son serpent-de-mer Megophias megophias (une sorte de pinnipède à long cou), et que Heuvelmans (1965) en fit le prototype de son Hyperhydra egedei (une créature à allure de loutre de mer géante qu'il tenait pour un cétacé archaïque). Mais ces hypothèses reposaient essentiellement sur la traduction anglaise approximative des écrits de Hans Egede.

    Les trois auteurs sont remontés aux sources danoises d'origine, qui permettent de lever quelques ambiguïtés et d'éliminer nombre de théories antérieures. Parmi les rares détails permettant d'identifier l'animal, il est précisé qu'il "soufflait comme une baleine", qu'il possédait deux nageoires, que son corps était couvert comme d'une carapace (sans doute des bernacles et autres parasites de la peau des cétacés), toutes choses qui désignent un cétacé. Paxton et ses collègues estiment donc que l'observation de 1734 se rapporte à une baleine, et que la prétendue "queue" est très probablement le sexe en érection du cétacé.

 

 

Pour en savoir plus :

PAXTON, Charles G. M., Erik KNATTERUD and S. L. HEDLEY
2005 Cetaceans, sex and sea serpents : an analysis of the Egede accounts of a "most dreadful monster" seen off the coast of Greenland in 1734. Archives of Natural History, 32 [n° 1] : 1-9 (April).

 

écrivez-nous !

 

Retour à la page d'accueil