coelacanthe
Institut Virtuel
de
Cryptozoologie
okapi
 
 

Le varan de Komodo
(Varanus komodoensis Ouwens 1912)

(dernière mise à jour : 20 février 2005)

 
en construction

 

Zoologie

Nom commun : varan de Komodo
Nom scientifique : Varanus komodoensis
Classe : reptiles
Ordre : sauriens
Famille : varanidés
Taille : 2,50 à 3 m de long
Poids :
100 kg
Habitat : îles de Komodo et Florès (Indonésie)
Régime alimentaire : carnivore
Longévité : environ 30 ans

Description :
le varan de Komodo se présente sous la forme d'un lézard démesuré.

 

Historique de la découverte

    Le varan de Komodo, qui est le plus gros des sauriens (lézards), n'a fait son entrée dans la zoologie qu'en 1912. Pourtant, sa découverte scientifique aurait pu survenir bien plus tôt, puisque Heinrich Zollinger, un Hollandais passionné de sciences naturelles, le décrivait déjà en 1850, à la suite de son voyage dans l'île de Flores (Indonésie actuelle).

(...)

    En décembre 1910, Peter A. Ouwens, directeur du jardin botanique de Buitenzorg à Bogor (Java), entra en correspondance avec J. K. H. Van Steyn Van Hensbroek, lieutenant d'infanterie hollandais, qui occupait une fonction d'administrateur à Reo, dans l'île de Florès :

"Il mentionnait qu'il avait reçu des informations des habitants de cette île [Florès], que dans le voisinage de Laboean Badjo, et sur l'île de Komodo, vivait une espèce de Varanus d'une taille inhabituelle. Ils appelaient l'animal boeaja darat (crocodile terrestre)." (Ouwens 1912)

    L'informateur du professeur Ouwens se rendit sur l'île de Komodo, où MM. Kock et Aldegon, deux pêcheurs de perles également amateurs de chasse, donnèrent nombre de détails sur ces créatures :

"Ils informèrent M. Van Steyn Van Hensbroek que ces animaux peuvent même atteindre une longueur de 6 à 7 mètres. Au début de son séjour à Komodo, M. Aldegon abattit quelques spécimens de cette taille. Depuis que l'île est plus fréquentée, les animaux se sont retirés dans les montagnes. Ils vivent, dit-il, exclusivement sur terre, où ils font de grands trous sous les pierres et les rochers, dans lesquels ils restent toujours la nuit. Leurs pieds sont vraiment longs, et en dépit de leur constitution maladroite, ils peuvent se déplacer avec une grande rapidité.
"En marchant, ils ne touchent le sol, ni avec la poitrine, ni avec le ventre. Ils marchent sur le talon, comme on peut clairement le voir à leurs callosités, ainsi qu'à leurs traces de pas. Le cou est plutôt long et extraordinairement mobile. L'animal peut bouger sa tête dans toutes les directions, et ainsi il peut tout voir : c'est d'un grand secours pour la créature, car elle semble être remarquablement sourde."

    Il apparut plus tard que la plupart de ces information étaient exactes, à l'exception de la taille de la créature, généralement de 2,50 m de long, exceptionnellement 3 m, ce qui est déjà fort impressionnant, s'agissant d'un animal ressemblant à un lézard.

(...)

    Décrit par Ouwens en 1912 sous le nom de Varanus komodoensis.


Figure 1 : un varan de Komodo (tiré de Ouwens 1912)

 

 

    Une amusante anecdote, pour terminer. En 1926, une expédition à Komodo fut organisée par l'American Museum of Natural History, sous la direction de Douglas Burden, qui captura 27 spécimens. A son retour aux USA, Burden fit part de son aventure au producteur de film Merian C. Cooper. Fasciné par cette histoire d'expédition à bord d'un bateau à vapeur, pour chercher des créatures échappées de la préhistoire dans une île tropicale, Cooper y trouva matière à un film qu'il réalisa en 1933 avec son associé Ernest B. Schoedsack, où le lézard géant fut remplacé par un gorille gigantesque, King Kong.

 

Bibliographie

OUWENS, P. A.
1912 On a large Varanus species from the island of Komodo. Bulletin du Jardin Botanique de Buitenzorg, 2 [n° 6] : 1-3.

ZOLLINGER, Heinrich
1850 Verslag van eene reis naar Bima en Soembawa en naar eenige plaatsen op Celebes, Saleijer en Floris gedurende de maanden Mei tot December 1847. Batavia, Vehl. Batav. Gennotschap. 23:10-22.

 

écrivez-nous !

 

 Retour à la page d'accueil