Institut Virtuel
de
Cryptozoologie
 

 

Expéditions olgoï-khorkhoï (Mongolie) d'Ivan Mackerle

(dernière mise à jour : 04 septembre 1999)

 

    Selon les nomades de Mongolie, une créature dont la description peut sembler extravagante au premier abord, vivrait dans les sables du désert de Gobi.

    Récemment, un journaliste tchèque, Ivan Mackerle, a effectué deux voyages en Mongolie, au cours desquels il a recueilli des témoignages inédits : la description du “ ver intestin ” est unanime, un animal vermiforme de 50 à 60 cm de long, dont la tête est indistincte, épais, de couleur rouge sombre, et très redouté par les Mongols en raison de sa faculté de tuer à distance (bien que ce dernier détail puisse être mythique, lié à la peur d’un animal serpentiforme inconnu). On trouvera un dossier complet sur l'olgoï khorkhoï sur ce site.


aspect probable de l'olgoï-khorkhoï
(dessin établi sous les directives d'Ivan Mackerle)

    Michel Raynal a suggéré que l'olgoï-khorkhoï pourrait être un reptile hautement spécialisé, du sous-ordre des amphisbéniens : ces reptiles fouisseurs sont pour la plupart privés de pattes, de couleur souvent rougeâtre ou brunâtre. Il est très difficile de distinguer la tête de la queue chez nombre d’espèces d’amphisbéniens, dont certaines peuvent atteindre une longueur de 80 cm. L’existence d’une nouvelle espèce d’amphisbénien en Mongolie, loin du Moyen-Orient où se situent les plus proches amphisbéniens connus, serait une découverte herpétologique considérable. L’hypothèse avancée par Michel Raynal a en tout cas également été défendue par le cryptozoologue tchèque Jaroslav Mares.

 

écrivez-nous !

 

 Retour à la page d'accueil